Pour que fonctionne une entreprise, il faut naturellement des clients. Des employés impliqués sont aussi une condition indispensable. Pour cela, les motiver est une recherche permanente des sphères directoriales.




Des dispositifs efficaces

Le meilleur moyen de motiver ses employés reste bien évidemment la rémunération financière. Les bonus ou autres primes versées suite à l'accomplissement d’objectifs précis par l'employé sont l'outil le plus commun pour qu'il se sente impliqué dans la vie d’entreprise. De même, les chèques cadeaux salarié augmentant le pouvoir d'achat sont tout aussi bons pour motiver une équipe. Une entreprise comme MGM Constructeur, promoteur immobilier Haute-Savoie, utilise régulièrement ce moyen pour récompenser leurs commerciaux lorsque ces derniers guident par exemple des clients dans l'achat d'appartement à Chamonix et concluent une vente. Depuis que ce dispositif a été mis en place, la satisfaction et la motivation des employés ne s'en porte que mieux. Ces primes sont alors fixes ou bien indexées sur le prix de la vente immobilière.

Durant de longues années, un bon salaire ou des primes importantes furent un dispositif de motivation très utilisé. Mais ce n’est plus suffisant aujourd’hui. Au fur et à mesure, les entrepreneurs ont pu s’apercevoir que les diverses récompenses financières ne sont plus un levier pour impliquer les employés dans la bonne marche de la société.

Il a donc fallu trouver des solutions adaptées pour redonner envie aux collègues. La première fut la mise en place d’enquêtes internes. On demande aux employés de répondre aux questions, de donner leur avis. Il pourrait s’agir d’une bonne solution si seulement ces réponses étaient écoutées. Or, on a pu constater que trop souvent il n’en était rien. On est donc passé de la motivation à la démotivation. Les employés se sentent exclus puisque leurs propos ne sont pas pris en compte. La communication est en effet une base incontournable à leur bien-être. Il a été constaté que la politique du secret est un facteur de démotivation majeur. Les travailleurs le considèrent comme un manque de confiance flagrant et se sentent mis à l’écart. C’est un outil de démotivation important et aujourd’hui les jeunes entreprises tentent d’inverser ce culte insidieux pour offrir aux employés un terrain de communication plus étendu.

Motiver au mieux pour impliquer ses employés

Grâce à leur jeunesse et leur esprit libre, ces start-up sont les principaux endroits où l’on peut tester des dispositifs de motivation nouveaux et vérifier leur efficacité. C’est ainsi que les “secrets classiques” des entreprises - salaires, statistiques, chiffres de vente... - ont été partagés. Les employés ont pu se sentir concernés par ce décloisonnement des informations. On parle dorénavant sans gêne des réussites et des ratés de l’entreprise, ou encore de la rémunération du patron.

Mais la communication n’est pas le seul dispositif à la disposition des dirigeants. Une étude récente a montré que près de 40% des employés mettent en avant la formation. Autre grand point : les horaires. Aujourd’hui, avec le développement du travail à domicile et internet, de nombreux postes peuvent être occupés en dehors du bureau. La flexibilité des heures travaillées est aussi un outil de motivation pour 25% des employés. Cela permet de travailler à son rythme et d’être ainsi beaucoup plus efficace. Mais tout comme les grandes entreprises, les entreprises de petites tailles peuvent également faire profiter leurs salariés de chèques cadeaux via leur ce qui font systématiquement plaisir aux bénéficiaires. 

Plus étonnant, les employés aimeraient que l’on prenne soin d’eux. Le bien-être au travail tend à devenir un outil de motivation incontournable. Séances de yoga ou petites siestes, conseils et aides pour résoudre des problèmes - tabac, poids - ou encore pratiques en groupe d’activités sportives sont à prendre en compte pour apporter une véritable motivation aux employés. Ces activités de motivation et de team-building devraient se tenir dans des endroits inhabituels, calmes et propices à la réflexion comme au rapprochement entre les travailleurs. Si un budget conséquent est prévu, des séjours à l’étranger ou dans des hôtels de luxe pourraient être envisagés. Pour des budgets moyens, un séjour de quelques jours au bord de la mer en groupe peut être envisagé. Des logements meublés comme ceux de Neoresid à Nice, spécialistes des résidences étudiantes et courts séjours professionnels, pourraient accueillir les employés.

La motivation au travail est capitale pour faire fonctionner correctement son entreprise. La “carotte” financière n’est aujourd’hui plus suffisante, même si elle peut toujours fonctionner et que fournir des cartes cadeaux en période de fête, utilisables dans des grandes enseignes qui ciblent aussi bien les hommes que les femmes (La Redoute, Printemps, La Halle aux chaussures…) fait toujours plaisir. L’employé veut être pris en compte et être totalement intégré dans l’évolution de la société. Il peut être satisfait de son emploi sans pour autant être performant. C’est pour cela que sa participation est capitale.